HISTORIQUE DE LA TROMPE

Jadis, moyen de communication, le cor servait aux bergers, aux chasseurs et aux chevaliers pour donner l'alarme.

De nature différente selon les moyens et techniques locales, le cor était en bois, en métal ou en ivoire d'éléphant, d'où le nom d'oliphant.

La corne, peu recourbée, donnait la forme du cor, mais ce qui la différencie de la trompe, c'est la courbure : le cor envoie le son par devant, la trompe par derrière. Le cor ou indifféremment la trompe servait aux armées en 1250 sous Saint-Louis. Passant par toutes sortes de longueurs, de formes, de diamètres et de tonalités, adaptées au registre de la voix dans la musique d'église ou aux formations orchestrales, les caractéristiques de la Trompe de Chasse actuelle semblent se préciser sous Louis XV en un modèle appelé "Dampierre". Cette trompe en ré est enroulée à un tour et demi, puis vers 1814 la trompe d'"Orléans" enroulée à trois tours et demi, c'est notre modèle actuel.



LA TROMPE

De par sa forme originale et son aspect brillant, la Trompe est élégante. Plus qu'un objet souvent décoratif, la Trompe est un instrument lié aux traditions de la Vénerie et à son prestige.

Par vocation, la Trompe est un moyen de communiquer à distance, d'appuyer ou de rappeler les chiens à la chasse. Par ses origines, elle est aussi un instrument d'église adapté aux chants liturgiques et aux concerts. La voix de la Trompe peut prendre à l'infini toutes les nuances du chant spirituel à l'éclatant "Bien Aller".

Grâce à tous les moyens mis en oeuvre par la Fédération, sonner la Trompe est un art à votre portée.

        

LA CRÉATION DE LA FÉDÉRATION

Créée en 1928 sous l'appellation Fédération des Trompes de France, la Fédération a maintenant plus de 70 ans. Par modification de ses statuts en 1965, elle est devenue "Fédération Internationale des Trompes de France".

LE RÔLE DE LA FÉDÉRATION

Rassembler les sonneurs ou amateurs de trompe de tous pays.

Accueillir ses membres dans les stages et les concours.

Faire connaître et développer la trompe auprès du grand public.

Favoriser un esprit d'amitié.

Préserver et enrichir son patrimoine culturel.

Perpétuer une tradition en symbiose avec la Vénerie française.

 

LE FONCTIONNEMENT DE LA FÉDÉRATION

Un Conseil d'Administration.

Des délégués régionaux (France & Étranger), intermédiaires entre les sonneurs, l'environnement et les instances dirigeantes de la Fédération.

Ils sont vos conseillers privilégiés.

LES COMMISSIONS DE LA FÉDÉRATION
-
Communication.
-
Concours.
- Délégués.
-
Fanfares.
-
Juges.
-
Stages.
-
Récompenses.

L'ACTION DE LA FÉDÉRATION

Pour maintenir et développer son image, la Fédération privilégie :

LA QUALITÉ :
- de ses manifestations.
- de son organisation.
- de son fonctionnement.
- de ses jurys, (basée sur une formation permanente de ses moniteurs de stage).

L'AMBIANCE chaleureuse dans ses rassemblements, permettant de :
- mobiliser les énergies.
- maintenir les liens entre Veneurs et Sonneurs.
- concilier l'aspect fonctionnel (vénerie) et l'aspect musical de l'instrument.
- assurer le rassemblement des sonneurs et amateurs de trompe dans le cadre de manifestations de qualité.

LA PÉRENNITÉ du patrimoine, en élargissant toujours le nombre de ses adhérents.

LA COMMUNICATION DE LA FÉDÉRATION
Pour maintenir un contact permanent, la Fédération adresse à ses adhérents un bulletin d'informations trimestrielles résumant toutes les actualités du monde de la Trompe ainsi qu'une volumineuse Revue de fin d'année retraçant les événements caractéristiques assortis d'études et de réflexions relatives à l'évolution de l'instrument.

 
 
Tous Droits Réservés - Copyright © FITF 2004